Menu Fermer

Un seul manifestant vous manque…

Je partage le Ministre !

JE soutiens de toutes mes forces qui ne sont pas minces mon éminent collègue Christophe Castaner dont je rappelle qu’il est Ministre par hasard de l’Intérieur par intérim, ce qui n’est pas peu dire de ses qualités intrinsèques. À l’occasion du détestable foutoir d’ultra-droite pétainiste fumeur de clopes de ce dimanche, il a su montrer que du côté de sa barbe était la toute puissance, notamment celle de compter avec une précision horlogère le nombre de Gilets Jaunes dans les rues de France.

Ainsi on se souvient que dimanche dernier, les effectifs contestataires étaient chiffrés sur tout le territoire national à 282 710 salopards, dont furent décomptés par la suite les vingt-cinq élèves de la classe de grande section de la maternelle Elsa Triolet de Bécourt-lès-Vignes en voyage de découverte, mais auxquels furent rajoutés trois Gilets Jaunes du rond-point nord de Brigouillis-sur-Moselle déguisés en gilets orange par suite d’une rupture de stock chez Norauto. Monsieur Dugouin, retraité qui était en train de tailler sa haie sur la rue revêtu d’un gilet jaune maintint quelques temps le comptage dans une indécision regrettable car, juché sur son escabeau et armé de sa cisaille, il n’en écoutait pas moins RTL en ronchonnant des propos a priori hostiles au gouvernement, à moins qu’il ne fut agit de sa femme.

Ce dimanche, mon Castou a établi la participation aux manifestations de Gilets Jaunes à 106 301 fachos. Là encore, félicitons le ministre de cette prouesse technique de comptage dont le brevet devrait être déposé sans délai pour être commercialisé auprès des ministères policiers étrangers : depuis l’annonce de cette participation à l’individu près, mon téléphone dominical crépite sous les demandes des ambassades turques et saoudiennes.

Incontestablement, la police française, avec Christophe Castaner, a réalisé des progrès méthodologiques spectaculaires dans le dénombrement des factieux nazis qui envahissent nos rues. On me rétorquera : « Trop facile ! C’est Monsieur Dugouin, toujours revêtu de son gilet jaune, qui, ayant terminé de tailler sa haie dimanche dernier, a rejoint une manifestation locale ! Le voilà votre homophobe ultime ! » Que non pas ! Monsieur Dugouin, vérifiez vous-même, est resté chez lui paralysé par une sciatique consécutive à ses travaux horticoles et vous pensez bien qu’il était particulièrement surveillé par les services de renseignements après l’incertitude dans laquelle il nous avait plongés l’autre dimanche.

Non, la solution est évidemment plus simple et je vous la livre telle qu’elle ma été transmise par Castaner lui-même ce soir non sans avoir auparavant sifflé une petite demie-douzaine de bières.

Le mouvement des Gilets Jaunes se caractérisant, comme on l’aura finement observé, par le port de gilets jaunes, le ministère de l’intérieur a donc équipé chaque policier, CRS et gendarme d’une scannette à code-barre comparable à celle de votre supermarché. Dès lors, rien de plus simple en effet que de scanner le gilet jaune de chaque raclure vichyste comme s’il passait à la caisse : aucun risque d’en oublier un, aucun risque de doublon. C’est alors qu’avec la rapidité du guépard affamé reluquant une gazelle estropiée, le ministre peut communiquer séance tenante le chiffre exact et indiscutable de tous les crasseux qui ont défilé aujourd’hui.

On ne peut que s’incliner devant l’extraordinaire perspicacité de notre ministre.