Menu Fermer

Mois : janvier 2019

Miaou

J’ai l’esprit pionnier et j’aime chevaucher dans les vierges plaines du Colorado ou dans les chemins boueux du Cotentin. C’est donc avec l’enthousiasme des grands défricheurs de terres stériles que j’ai accepté de me rendre dans la riante bourgade de Mézinzin dans le Lot pour participer à un débat citoyen à l’invitation de son estimable maire, un personnage truculent, haut en couleur, un brin autoritaire et rancunier, toute la vigueur […]

Battre et débattre

Je sais ce que vous pensez. Depuis l’instauration du Ministère du Dimanche en octobre dernier, vous êtes frénétiquement admiratifs des développements ébouriffants qui dépassent les espoirs les plus échevelés de n’importe quel citoyen hirsute caparaçonné de jaune. D’une millitaxe sur le carburant, nous sommes passé au prix d’un effort national grandiose aux émeutes hebdomadaires puis à un grand débat dont l’acmé provisoire est l’animation de l’émission la plus décérébrante de […]

Un avenir princier

Ça devait arriver. Neuf samedis consécutifs de shopping sacrifiés sur l’autel de la revendication populaire et c’est le regard affolé que la consommatrice scrute anxieusement tous les centres villes des métropoles hexagonales où toute tentative de lécher une vitrine peut se terminer en garde à vue. Il n’existe donc plus qu’une issue à cette douloureuse situation et échapper à la jaunisse nationale, saisir son baise-en-ville, sauter dans un Flixbus et […]

Reptiliens

Certes l’humeur du moment est joyeuse et insouciante mais cela ne doit pas nous éloigner de la prégnance des réalités : une équipe de chercheurs canadiens de Colombie Britannique vient de découvrir des sursauts radio répétés provenant d’une galaxie située à quelques 1,5 milliard d’années-lumières de Paris.

Rue de la Porte Griveaux

« Ma porte ! Tu te rends compte, ils ont défoncé ma porte ! C’est la République qu’ils ont défoncée ! » Ah, je l’entends encore au téléphone mon si cher collègue Griveaux, son indignation culminant au moment où il fut évacué par la cuisine du ministère et poussé incognito dans une charrette comme un vulgaire petit marquis au temps odieux de la populace triomphante et révolutionnaire.